20/02/2012

Respiration abdominale d’effort

Respiration abdominale d’effort  encore appelée respiration abdominale inversée

Intérêt dans la prévention et le traitement des LOMBALGIES, SCIATIQUES et RACHIALGIES et dans les
MANUTENTIONS DE CHARGES

 

 Pour voir le diaporama N°1, il faut cliquer sur le lien suivant :

RESPIRATION ABDOMINALE D EFFORT 040813.pdf

 

Pour voir le diaporama N°2, il faut cliquer sur le lien suivant :

RESPIR ABDO effort 311210.pdf

ou au format PowerPoint :

RESPIR ABDO effort 311210.ppt

 

La respiration abdominale d’effort s’apprend en 2 minutes, car c’est très facile.

Il suffit d’inspirer, puis de bloquer la respiration et de rentrer le ventre.

Il est également recommandé de contracter le périnée.

But : augmenter la pression intra abdominale et intra thoracique.

Une partie des contraintes engendrées par l'effort est absorbée par le ventre et le thorax qui se comportent comme un caisson bien gonflé.

On effectue alors l’activité physique dangereuse pour la colonne vertébrale en apnée.

Il faut automatiser cette respiration et l’utiliser lors des activités de la vie quotidienne et en particulier pour porter une charge.

Il est important de l’effectuer systématiquement pour chaque exercice de rééducation du rachis ou de remise en forme.

 

 

Prévention et traitement des lombalgies, dorsalgies, sciatiques opérées ou non
 
Protocole d'entrainement à l'effort et à la respiration d'effort   
 
 Pour télécharger le document, il faut cliquer sur le lien ci-dessous :
 
4 Protocole sciatique lombalgie dorsalgie 110312.xls

 

Pour en savoir plus, voir la vidéo suivante.

Titre de la vidéo :   Hernie discale opérée : ma rééducation. Film N° 1  

Lien URL : http://www.youtube.com/watch?v=y5G3L24noB0&feature=context&context=C3c03251ADOEgsToPDskKh9qBRbATVXPi0iBchYRXJ

 

Titre de la vidéo :   Douleurs lombaires persistantes et respiration abdominale d'effort : témoignage d'un patient 

Lien URL : http://www.youtube.com/watch?v=gzByXmV3NdE

 

 Commentaire de Pierre TRUCCHI :

 

Cher Roland, 

Relisant ton génial exposé sur « La respiration abdominale d'effort »...

 

CITATION :

« La respiration abdominale d’effort s’apprend en 2 minutes, car c’est très facile.

Il suffit d’inspirer, puis de bloquer la respiration et de rentrer le ventre.

Il est également recommandé de contracter le périnée.

But : augmenter la pression intra abdominale et intra thoracique.

Une partie des contraintes engendrées par l'effort est absorbée par le ventre et le thorax qui se comportent comme un caisson bien gonflé.

On effectue alors l’activité physique dangereuse pour la colonne vertébrale en apnée.

Il faut automatiser cette respiration et l’utiliser lors des activités de la vie quotidienne et en particulier pour porter une charge.

Il est important de l’effectuer systématiquement pour chaque exercice de rééducation du rachis ou de remise en forme. »

 

...je te suggère de préciser que pendant la phase active (en rouge ci-dessous)  le sujet peut utiliser la technique dite "du bûcheron".

 

PRINCIPE :

Laisser une partie de l'air accumulé avant l'effort s'échapper - la quantité étant directement proportionnelle à l'intensité de la puissance à fournir

 

BUT :

Éviter le mécanisme de VALSALVA  - son effet cardio-vasculaire - qui présente un certain danger au delà d'une durée de 7 secondes en apnée

PRATIQUE :

-  Si possible, en phase d'apprentissage, émettre un son en laissant l'air s'échapper : le "Han" du bûcheron (le "Kiaï du karatéka, ou le "Hou" de l'haltérophile)...

Ce son n'est pas obligatoire :

- lors d'un geste de la vie courante, il suffit en général de faire une "expiration filée", i.e. laisser un peu d'air s'échapper en pinçant les lèvres pour obtenir une sorte de "valve de sécurité" 

- ce qui décharge une partie de l’hyper pression qui s'exercerait sur le coeur et les vaisseaux

- diminue la pression péri-cérébrale

- et évite le "coup de bélier" lors de la phase de fin de l'activité 

 

Ceci est un petit détail - valable seulement pour un effort assez important - qu'en penses tu ?

 

Bien amicalement,

 

Pierre

 

NB : En rééducation périnéale post-partum, dont je ne suis pas expert, je conçois qu'il convient d'abord de re-tonifier le périnée avant d'entreprendre le ré-entraînement à l'effort

 

 

 

Réponse de Roland SULTANA

Merci Pierre pour ton commentaire que je trouve très pertinent.

Il permet d’ouvrir le débat de manière intelligente et logique et complète très bien cet article.

 

Cela me permet à mon tour de relancer les discutions, de nuancer et de développer de nouveaux arguments pour justifier cette technique.

 

En effet, je doute des dangers réels de l’apnée lors des activités de la vie courante d’un patient lombalgique.

Je n’ai jamais constaté d’effet secondaire de ce type, chez aucun patient à qui j’avais enseigné la respiration abdominale d’effort (plusieurs centaines de personnes utilisent cette technique).

 

Il est probable que les efforts demandés en rééducation et dans la vie courante sont moins violents que ceux développés par un bucheron ou par un karatéka pour qui chaque coup doit être potentiellement mortel, avec la règle bien connue des pratiquants « ikken hissatsu » = « tuer d’un seul coup » = « un coup, une vie ».

Pour ce type d’effort bref (l’impact dure une fraction de seconde), hyper-intensif et brutal, il parait logique de respecter les recommandations que tu préconises.

 

Par contre, pour les efforts habituels, plus longs et moins brutaux des patients et de monsieur TOUT-LE-MONDE, la technique de l’apnée est plus efficace (la pression abdominale reste importante tout au long de l’effort) et plus simple à enseigner.

 

Exemple d’efforts habituels mais générateurs de douleurs chez les patients fraichement opérés de hernie discale : passer de la position couchée à la position debout et inversement.

http://www.youtube.com/watch?v=y5G3L24noB0

 

Autres exemples d’activités dangereuses : la manutention des patients en situation de handicap par le personnel soignant et celle des enfants par les auxiliaires de puériculture et les mamans.

 

La durée de ces actions est telle que si la personne se met à souffler pendant l’effort, sa pression intra-abdominale et intra-thoracique finit par diminuer et il n’y a plus aucune efficacité du caisson abdominal.

Par contre, ces activités peuvent être facilement être effectuées en apnée car cela ne dure tout de même pas très longtemps. A mon avis, il n’y a aucun danger réel si l’on respecte les contre-indications habituelles des apnées.

http://www.dijon-plongee.com/IMG/pdf/contre_indication_plongee_apnee_2.pdf

 

Dans l’étude publiée en 2006,

http://www.ks-mag.com/rechercher-article,1553

Sur 30 patients récemment opérés de hernie discale, seuls 3 patients douloureux n’ont vu aucune amélioration de leur état et 3 autres n’ont pas supporté l’utilisation la respiration abdominale d’effort encore appelée « respiration abdominale inversée » qui les perturbait dans leurs habitudes, leur demandait trop de concentration et finalement, augmentait leurs douleurs résiduelles.

 

Auteurs de cet article :

Roland SULTANA (Kinésithérapeute Cadre de Santé),

Gilbert HEURLEY (Médecin MPR),

et collaborateurs

 

 

Commentaires

Bonjour

Comment effectuer la Respiration abdominale d’effort encore appelée respiration abdominale inversée.

Écrit par : Jacques KIEHL | 21/02/2012

La respiration abdominale d’effort s’apprend en 2 minutes, car c’est très facile.
Il suffit d’inspirer, puis de bloquer la respiration et de rentrer le ventre.
Il est également recommandé contracter le périnée.
But : augmenter la pression intra abdominale et intra thoracique.
Une partie des contraintes engendrées par l'effort est absorbé par le ventre et le thorax qui se comportent comme un caisson bien gonflé.
On effectue alors l’activité physique dangereuse pour la colonne vertébrale en apnée.
Il faut automatiser cette respiration et l’utiliser lors des activités de la vie quotidienne et en particulier pour porter une charge.
Il est important de l’effectuer systématiquement pour chaque exercice de rééducation du rachis ou de remise en forme.

Pour en savoir plus, voir la vidéo suivante.
Titre de la vidéo : Hernie discale opérée : ma rééducation. Film N° 1
Lien URL : http://www.youtube.com/watch?v=y5G3L24noB0&feature=context&context=C3c03251ADOEgsToPDskKh9qBRbATVXPi0iBchYRXJ

Écrit par : Sultana Roland | 22/02/2012

Les commentaires sont fermés.