Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2012

QUREWADI = quantified rehabilitation of the walking distance

Click the links below to download “QUREWADI” 

 = quantified rehabilitation of the walking distance:

QUREWADI quantified rehabilitation of the walking distance 091212.xls

 

Click the links below to download “QUREWADI”  = quantified rehabilitation of the walking distance in PDF or JPEG  

PDF QUREWADI quantified rehabilitation of the walking distance 091212 -.pdf

 

jpeg QUREWADI quantified rehabilitation of the walking distance 091212.jpg

 

For patients whose walking time is less than 20 minutes.  The primary goal is to increase walking distance to fight against aerobic deconditioning and work locomotor balance.

The patient can take his time, but is essential not to lose balance.

 

Suitable for all pathologies  (multipurpose)

 

The quantified rehabilitation of walking distance allows:

- a quantized work of distance and endurance,

- A search for comfortable walking speed without risk of falling. 

This is usually the case in patients whose walking time is less than 20 minutes

 

At this stage, the search of speed is not recommended because of the risk losing balance.

On the contrary the patient should take his time to make his performance without cheating.

That is to say without holding or touching his therapist.

 

The therapist must not touch or hold the patient because it would interfere with the self-organization of walking.

 

It is a real progression of "locomotor balance."

 

Each meter performed in addition to the previous session is a victory.

These "little" progresses are very important for the patient's motivation and progression of rehabilitation.

 

Speed tests are not a good indication of the patient's progress at this stage.

 

For patients who can walk for 20 minutes or more without stopping to rest, we use another rehabilitation protocol which allows a work of quantified walking speed

 

 

Knowledge of results (KR) allows patient motivation and set reasonable goals to achieve during the next rehabilitation session. 

 

An excess of precision affects the understanding of the KR.

For example, do not tell the patient: "You have made 132 meters and 28 centimeters." 

 

An average accuracy is necessary and sufficient to motivate the patient.

Example, the therapist made big steps in order to measuring the performance of his patient (each big step = aproximately 1 meter).

He announces to the patient: "You have walked 132 meters." This performance will be recorded.

The purpose of the next meeting will be to improve this "record".

 

Another possibility to measure distances in the rehabilitation room and adjacent corridors.

Example: a one-way in the corridor = 28 meters

So a roundtrip = 56 meters and 10 roundtrips = 560 meters!

 

 

Authors of this article:

Roland SULTANA (Physiotherapist)

Dr. Gilbert Heurley (Specialist in Physical Medicine and Rehabilitation)

and collaborators

 

22:07 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

22/11/2012

Evaluation de la connaissance du patient, de ses bilans et de sa prise en charge rééducative

Document Word : cas réel ou vidéo à traiter évaluation 231112.doc

 

Version 231112 :

http://reeducationtransmissiondessavoirs.hautetfort.com/archive/2012/11/22/evaluation-de-la-connaissance-du-patient-et-de-sa-prise-en-c.html

 

Chez un patient réel ou sur un cas vidéo

 (recommandé par le Collège des enseignants de neurologie).

http://www.cen-neurologie.fr/2eme-cycle/Maladies%20et%20grands%20syndromes/Maladie%20de%20Parkinson/index.phtml

.Nom du stagiaire :                                                                

Prénom :                                            

Date :

 

Connaissance du patient

Age du patient :                                  

 

Evolution spontanée de la pathologie (cocher la réponse exacte)

         Évolution spontanée des lésions anatomiques vers l’amélioration totale ou partielle

              Atteinte chronique et non évolutive (le patient peut progresser à l’intérieur de son handicap)

                   Pathologie lentement dégénérative (le patient peut progresser à l’intérieur de son handicap)

                        Pathologie rapidement dégénérative

 

Motivation

         Motivé, conscient, coopérant

               Motivation moyenne ou variable

                   Peu motivé, peu intéressé

                        Opposant ou réfractaire à la rééducation

 

Participation du patient

         Capable de faire seul quelques exercices

                 Nécessite une surveillance constante ou l’intervention du rééducateur

                        Opposant ou réfractaire à la rééducation ou participation difficile

 

Mesure de la charge de travail du kinésithérapeute 

http://reeducationtransmissiondessavoirs.hautetfort.com/archive/2012/08/07/mesure-de-la-charge-de-travail-des-kinesitherapeutes-en-cent.html

     Cotation 1 point : Patient indépendant pour se lever, se déplacer, s’habiller, connait ses exercices, ne se trompe pas dans leur exécution : capable de s’installer seul, d’exécuter seul ses exercices.

     Cotation 2 points : Idem sur le plan physique, mais ne se rappelle pas les exercices.

Doit être surveillé de temps en temps, ne peut se prendre en charge totalement.

     Cotation 4 points : Danger lors des transferts ou lors de la marche : risque de chutes.

Nécessite l’action du kiné pour effectuer une technique comme la mobilisation passive, ou le massage ou une autre technique que le sujet ne peut pas faire tout seul. Ou bien patient très dépendant, mais qui n’est pas sorti de son fauteuil ou de son lit lors des séances de rééducation.

     Cotation 8 points : Le patient doit être aidé par le kinésithérapeute pour les transferts ou la marche.

Alternance de mobilisation passive et de travail actif que le sujet peut effectuer seul.

Autre cas avec même cotation : patient très dépendant incapable d’aider lors des transferts, mais relativement léger et facile à manutentionner.

     Cotation 16 points : Patient en surpoids et non autonome. Incapable d’aider aux transferts entre la table de kinésithérapie et le fauteuil (utilisation du lève-malade conseillé). Incapable de se prendre en charge. Parfois problèmes relationnels (agressivité, etc…). Devant être manutentionné

 

 

 

Bilans les plus importants à effectuer pour ce patient et à transmettre dans le dossier informatisé :

                          Numéroter les bilans par ordre d’importance,  Entourer  le plus important pour lui (le bilan numéro 1).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Connaissance de la rééducation  : remplir une « fiche de remplacement » pour ce patient :

http://reeducationtransmissiondessavoirs.hautetfort.com/archive/2012/08/13/fiche-de-remplacement-dans-un-service-de-reeducation.html

Numéroter les exercices par ordre d’importance,  Entourer  le plus important pour lui (l’exercice numéro 1).

NOM du patient :

HORAIRE de soins :

PATHOLOGIE :

TRAITEMENT :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Auteurs de cet article :

Roland SULTANA (Kinésithérapeute Cadre de Santé),

Gilbert HEURLEY (Médecin MPR),

et collaborateurs

 

23:27 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)

04/10/2012

Réentraînement à l'effort des patients en neurologie

Lien vers le diaporama :

  

1 c Réentraînement à l'effort en neurologie 150114.pdf

 

Lien vers le résumé : 

http://reeducationtransmissiondessavoirs.hautetfort.com/m...

 

 

 

Auteurs de cet article :

Roland SULTANA (Kinésithérapeute Cadre de Santé),

Gilbert HEURLEY (Médecin MPR),

Serge Mesure, (Docteur en Sciences, spécialité neurosciences et kinésithérapeute)

Philippe Bardot (Médecin MPR),

Sébastien Tisserand (Kinésithérapeute)

et collaborateurs

22:02 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0)